Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

Connexion

LA LETTRE D'INFORMATION

Incohérence du Budget Prévisionnel et du Budget Supplémentaire 2020.

Il n'est jamais trop tard pour s'informer...

 

Nous avons dénoncé le Budget Prévisionnel 2020 (BP) comme voté à la hâte, mal préparé, électoraliste et volontairement insincère donc illégal. Le Budget Supplémentaire  voté le 2/06/2020 par la Majorité à l'impulsion du Maire et de tous ses adjoint(e)s, confirme et illustre notre analyse et même l'aggrave.

La recette de la vente de la coopérative illégalement comptée dans les recettes d'investissement du BP du 6/01/2020 est retirée. Le Maire est bien obligé d'admettre que le contrat avec le groupe Sarro était alors impossible. Il s'incline aussi devant France Domaines qui a refusé de réévaluer le site de la coopérative puisque la Mairie n'a pas présenté un nouveau projet validé à partir d'un nouveau marché. 

 

Poussan Autrement  a donc fait respecter la loi: la commune est libre de valoriser le site en repartant de zéro... Mais la suppression de cette recette (- 415 800€) impacte tout le budget d'investissement.

 

- La Majorité et Madame Sanchez abandonnent:

l  la construction de hangars municipaux aux Baux (- 500 000€) qu'ils voulaient faire croire consacrés

      à la préparation du carnaval.

l  l'acquisition d'un bâtiment (- 310 000€) inclus dans le projet du parking de la rue Sergent Bonnet

l  la rénovation pourtant urgente des toilettes du gymnase (- 30 000€)

 

- Ils font semblant de découvrir:

l   l'obligation d'avoir à payer l'achat du parking Fondère (+ 210 000€),

l  qu'il faut remplacer la chaudière de l'école V. Hébert (+ 30 000€),

l  qu'il faut réhabiliter le self de la cantine (+30 000€), manquements depuis longtemps soulignés

     par les enseignants, les parents d'élèves, l'inspection de l'Éducation Nationale.

 

- Ils persistent, rattrapent et amplifient les dépenses de voirie :

l un montant (+ 660 000€) dont 460 000€ restent non précisés dans leur affectation,

l il faut régler l'enfouissement des réseaux du chemin du Giradou (+ 100 000€),  curieusement aménagé hâtivement avant les élections et particulièrement cher au Maire.

l  Il est encore question de la rue des Horts où le Maire avoue que le remboursement de l'avance faite par la commune à Sète Agglopôle Méditerranée (SAM) sera inférieur à ce que nous avions cru, puisque la SAM ne prend en charge que la partie souterraine du pluvial et la commune la partie aérienne.

 

En fonctionnement, les débats surréalistes en commission et en Conseil municipal  sur le versement  d'une impossible attribution d'une prime Covid-19 à certains commerçants impactés par la crise économique, conséquence de la crise sanitaire, illustrent la méconnaissance des textes réglementaires et leur mépris (voir communication précédente).

 

Face aux rattrapages de décisions hâtives ou retardées, de changement de projets et de cibles à ce même Conseil du 2 juin, le Maire, sans frémir et soutenu sans faille, présente l'ouverture d'une ligne de trésorerie de  700 000€, qui permettent de solder les réalisations et promesses pré-électorales, puisque, "fidèles au poste" les contribuables poussanais(es) garantissent sempiternellement la recette même des dépenses improductives, par leurs impôts.

                                                                                    Les élus de

­
Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici