Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

Connexion

LA LETTRE D'INFORMATION

HERAULT HABITAT 2

POURQUOI SE GÊNER QUAND LA PUBLICITÉ EST GRATUITE ?

HERAULT HABITAT 1

2008:Souvenez-vous, juste avant les précédentes élections municipales, un panneau HERAULT HABITAT avait été apposé sur la façade de l'ancienne poste précisant que 2 logements sociaux allaient être aménagés. Belle publicité (gratuite) pour le maire sortant qui montrait ainsi son dynamisme en matière de logement social dans sa commune. Poussan ne comptait alors qu'une douzaine de logements sociaux, c'est à dire moins de 1% sur les 20% demandés par la loi Duflot. Il a fallu attendre un certain temps (à peine 2 ans !) pour que les travaux ne commencent, mais qu'importe, tout est bon à prendre pour éblouir l'électorat .


HERAULT HABITAT 22014: HERAULT HABITAT frappe une seconde fois, et vient à l'aide du maire ( à sa demande ?) en lui faisant, au passage, un peu de publicité (toujours gratuite)! Il n'aura échappé à personne qu'un magnifique panneau vient d'être mis sur le terrain de la Fontette y annonçant une future réalisation. Combien de temps faudra-t-il attendre cette fois-ci pour voir la concrétisation de ce projet ? Il faut savoir que cet aménagement est dans les cartons depuis plusieurs années (origine du projet : 2004 !) mais sort tout à coup du chapeau dans cette période électorale... Quoi de plus normal, quand on sait que Le maire de Poussan siège au Conseil d'Administration de cette structure départementale ! (un comble pour la commune toujours en queue de peloton pour le nombre de logements sociaux réalisés...heureusement que le ridicule ne tue pas). Lors d'une réunion de quartier, le maire-candidat (ou vice-versa), qui confond trop souvent la nuance entre ses deux statuts, s'est d'ailleurs autorisé , sans aucun complexe, à présenter les plans du projet départemental aux quelques présents ébahis ! En effet, comment un candidat aux élections, fût-il maire, peut-il se prévaloir d'un tel projet, si ce n'est pour tenter d'en recueillir le bénéfice et faire croire qu'il en est l'auteur ?

Notre point de vue:

La période électorale demande plus de retenue, et ne consiste pas à user de tous les moyens pour influencer et tromper les électeurs.

Petit rappel: la commune de Poussan vient de payer 44.000€ de pénalités car elle ne respecte pas les quotas de logements sociaux imposés par la loi. (Il serait amusant de penser qu'une partie de cette somme a servi à payer le panneau publicitaire...).

­
Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici