Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

Connexion

Articles en relation

LA LETTRE D'INFORMATION

 
lettreNous nous sommes donné le temps de la réflexion pour revenir sur l''incident qui a clôturé de façon prématurée le dernier Conseil Municipal du 30/08. Au-delà des mots et de la violence verbale du premier magistrat sur lesquels nous ne reviendrons pas car nous ne souhaitons pas nous poser en victimes, ni même polémiquer, nous nous interrogeons à plusieurs titres.

Le manque de réactions de la part des élus de votre groupe peut avoir plusieurs interprétations. Devons nous mettre cela sur le compte de la passivité, de l'indifférence ou tout simplement de la connivence? Aucune de ces hypothèses ne nous satisfait et nous aimerions connaître, sans nous faire trop d''illusions, vos vraies motivations.

 
Mais ce qui nous interpelle surtout, c'est que nous n'avons pas obtenu de réponses sur l'état des finances de la commune. Nous sommes donc en droit de penser que nos craintes sont justifiées, c'est la raison pour laquelle nous allons insister afin d''obtenir des réponses claires à nos interrogations.
Tous les élus, et l'ensemble des Poussannais sont en droit de connaître ce que la Chambre Régionale des Comptes a révélé à savoir que l'état des finances ne permet pas à la commune de réaliser de nouveaux investissements tant que les recettes prévues ne seront pas réalisées : en clair, la vente de terrains communaux.
Or pour l''une de ces ventes, au moins, la réalisation est reportée puisque le projet de maison de retraite a avorté. Nous comptions aussi aborder la vente de l'autre terrain consentie au même organisme, Hérault Habitat.
Pourquoi ne pas en solliciter plusieurs afin de faire jouer malgré tout la concurrence et permettre une vente à un meilleur prix, même si nous avons conscience qu''il faut faire des efforts permettant aux plus fragiles d''accéder au logement digne.
Le Conseil Municipal, s'étant terminé comme vous le savez, ne nous a pas permis de revenir sur ces sujets, mais nous comptons les remettre à l'ordre du jour afin que nous sachions quel est l'avenir qui se dessine pour la commune et en informer les Poussannais qui auront à subir les conséquences d'une gestion non maîtrisée des finances, si c'est le cas.
Nous reviendrons dans un autre courrier sur 2 autres points. Suite à une réflexion de Mr le Maire sur nos interventions en commission et sur l'agenda 21 que l'élu en charge de la question devait aborder avant qu''on lui coupe l'herbe sous les pieds : ce qui est bien regrettable et retarde d'autant l'avancée de ce dossier.
Notre objectif, au-delà de la polémique, est de participer, si on nous en donne les moyens, à la réflexion sur les sujets essentiels pour l''avenir de Poussan. Nous souhaiterions le faire dans la sérénité mais nous ne capitulerons pas face à de nouvelles atteintes dont pourraient être victimes les membres de notre groupe.
L''état des finances de la Commune est préoccupant. Nous devons, sans plus tarder, obtenir une image fidèle de la situation des comptes de la commune.

Le Maire ne sait pas où nous en serons dans 4 ans, mais il n'a pas l'air de savoir non plus où il peut nous conduire.

L'obstacle se rapproche dangereusement et demain le Maire vous expliquera qu''il faut augmenter les impôts. . .
La façon de gérer une commune a évolué, mais POUSSAN n''a pas su s'adapter à la nouvelle donne.
Il est grand temps de recruter un cadre A responsable de cette partie, qui travaillera avec la commission des finances de façon indépendante pour permettre d'éviter le pire.

Nous devons cesser d'acheter 100? ce qui coûte 50? et de vendre 50? ce qui vaut 100?.

La nécessité d'un plan à 4 ans est indispensable pour piloter la commune.
Notre responsabilité de groupe minoritaire est de tirer une nouvelle fois le signal d'alarme.
Votre responsabilité est de donner les moyens à la Commission des Finances et au conseil municipal de participer à la gestion de la Commune pour préparer un avenir mieux maîtrisé.
La gestion d'un seul homme, même avec l'aide de sa femme, ne peut plus vous satisfaire.
Dans cette épreuve pour notre commune nous devons rester solidaires et unis.
Les divergences n'interviendront éventuellement qu'au travers des solutions retenues à mettre en œuvre pour résoudre cette impasse budgétaire.
Dans l'attente de vos réponses, recevez Mesdames, Messieurs les conseillers municipaux, nos plus cordiales salutations.
 
Le groupe Poussan-Autrement
 
 
­
Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici