Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

Connexion

LA LETTRE D'INFORMATION

plan poussanEn début de ce mandat, nous avions soulevé le problème des logements sociaux à Poussan en demandant le nombre existant. Comme pour beaucoup de questions, celle-ci est restée sans réponse. Le taux devrait bientôt passé à 25%. La commune en 10 ans n'a créé qu'une trentaine de logements. Poussan va être taxé dès 2014 : Extrait de l'article 55 de la loi SRU: "Ces communes disposent d’un délai de 6 ans avant d’être soumises à un prélèvement sur leurs ressources fiscales, si elles ne disposent pas de 20 % de logements locatifs sociaux. Le premier prélèvement interviendra en 2014".Cette loi date du début du 1er mandat de notre premier magistrat (décembre 2000).

Il ne pourra pas dire qu'il n'était pas informé, qu’il n’a pas eu le temps ou que c’est de la responsabilité de son prédécesseur !!!!!!!! Après avoir pénalisé les finances de la commune par un recensement réalisé avec une extrême négligence, Mr le Maire et sa secrétaire vont laisser un cadeau empoisonné en 2014.

Copie de l'article ML du 23/09:

>Logement social : un chantier a? ouvrir d’urgence > Le poufre est casanier. C’est un des ses de?fauts. Et c?a, les pe?cheurs l’ont bien compris, qui immergent des chapelets de pots bien confortables auxquels ne re?sistent pas la plupart des ce?phalopodes. > En s’installant a? l’inte?rieur, ils courent sans le savoir a? leur perte : les pe?cheurs n’ont qu’a? relever l’ensemble du dispositif pour re?cupe?rer les occupants, qui finissent en salade. Du coup, notre poufre se me?fie de ces habitations temporaires, auxquelles ils pre?fe?re une bonne cavite? rocheuse d’ou? il ne bougera plus. Si elle est confortable. Curieux de nature, notre animal s’est renseigne? : l’e?tre humain n’est pas autrement. Bien loge?, il est plus serein, moins tendu. Or, sur le bassin de Thau, c’est pas gagne?. Les prix des locations, a appris le poufre, a explose?, et bien que conscientes de la demande, la plupart des communes n’ont pas montre? un grand empressement a? proposer des logements a? loyer mode?re?. A? Poussan, les “HLM” ne repre?senteraient ainsi que 0,9 % des re?sidences principales (le seuil le?gal est de 20 % !). A? Frontignan, pas un logement social n’a e?te? livre? depuis 5 ans ; a? Me?ze, huit seulement... Les bons e?le?ves sont rarissimes, a? l’exception de Se?te, où 492“HLM” ont e?te? livre?s sur la me?me pe?riode. Or, si les communes de Thau ne tiennent pas leurs engagements, la ville centre pourrait avoir du mal a? absorber l’afflux de demandeurs. Le poufre poursuit l’enque?te...

­
Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici