Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

Connexion

LA LETTRE D'INFORMATION

POUSSAN AUTREMENT se lance dans la campagne des municipales : Pierre CAZENOVE tête de liste.

.

1 - Qu’est-ce qui vous motive pour présenter votre candidature ?

p1080826L’association POUSSAN AUTREMENT soutient les élus d’oppositions depuis les élections municipales de 2008. Je n’ai pas cessé d’œuvrer au sein de cette association et ses membres m’ont demandé de conduire une liste qui va proposer une autre façon de gérer les intérêts de la commune et de sa population. J’ai accepté. Le temps est venu de prendre mes responsabilités.

.

2 -Qui êtes-vous ?

J’ai 59 ans. Arrivé à Poussan en 1979 je me suis rapidement investi dans la vie du village, et mon métier d’instituteur m’a certainement incité à le faire tout naturellement. Pendant 23 ans j’ai enseigné à l’école primaire, (classe de CM2), puis j’ai occupé le poste de délégué départemental de l’USEP 34 basé à Montpellier (Union Sportive de l’Enseignement du Premier degré), pour finir ma carrière comme directeur de l’Ecole Clémenceau à Mèze. (6a)

.

 

3 -Y a-t-il de la place pour 3 listes aux prochaines élections à Poussan ?

Je ne suis pas surpris par la déclaration d’André Lopez. Il avait déjà annoncé aux dernières municipales qu’il ferait une liste contre la municipalité actuelle. C’est louable d’aller au bout de sa pensée. Peut-être n’est-on pas au bout de nos surprises. Une autre liste peut voir le jour. Il y a de la place pour tout le monde, c’est l’expression de la démocratie. Mais ne nous y trompons pas, cela traduit à mes yeux un profond mécontentement de la population. C’est le résultat des 2 mandats du maire actuel qui aura réussi au moins une chose : décevoir et exaspérer une majorité de Poussanais et de Poussanaises !

.

 

4 -Votre programme ?

Un programme ça ne se décrète pas comme ça, ce n’est pas une liste de promesses que l’on propose aux électeurs et que l’on ne pourra pas tenir. Nous l’élaborerons au fil de notre réflexion, c’est la raison pour laquelle il est important d’avoir du temps devant soi... Je ne suis pas tout seul, une équipe est en train de se constituer pour définir nos orientations en tenant compte du contexte actuel. Il faut faire un état des lieux. Bien sûr nous avons des idées pour une autre gestion des affaires communales et pour des projets structurants. Nous aurons l’occasion de parler et de débattre sur l’avenir que nous voulons pour ce lieu de vie que nous partageons. Il y a beaucoup de choses à dire sur l’évolution de notre environnement. Pour cela, j’invite la population à rejoindre le comité de soutien qui est aussi et surtout un lieu de dialogue et de propositions. Notre slogan de campagne est « Réussir avec vous ».En prenant la tête de la liste POUSSAN AUTREMENT, je veux rendre à ce village ce qu’il m’a donné.

.

 

5 -Quelle est votre position sur le projet Hinterland ?

pierremlDe mon point de vue, ce projet de la Région (quel est ce projet en réalité ?) n’a pas lieu d’être. L’intérêt général n’est pas avéré, l’intérêt économique n’a pas été démontré, les contraintes environnementales n’ont pas été prise en compte. C’est le flou le plus total autour de ce projet. La question des emplois qui a été mise en avant, n’est qu’un leurre. C’est l’arbre qui cache la forêt. Qui est contre la création d’emploi aujourd’hui ? Personne. C’est comme cela que la région et ensuite le maire, ont présenté le projet aux élus qui ont tous été abusés (majorité et opposition). Je note également qu’il n’y a eu, encore à ce jour, aucune concertation avec la population. C’est très préoccupant. Toute la place nécessaire au développement de l’activité portuaire (que j’appelle de tous mes vœux) est disponible au cœur du pôle multimodal constitué par le chemin de fer, le canal du Midi, et le port lui-même. Pas besoin d’une base arrière du port de Sète à Poussan qui va artificialiser 105 hectares de terres agricoles. En fait, au prétexte de la création d’un hinterland à Poussan, la région veut en réalité constituer une réserve foncière, dont elle pourra faire ce que bon lui semble. Pour ne pas aggraver les pollutions déjà importantes qui menacent les zones humides et la lagune, les terres cultivables des Condamines et de la Plaines situées sur le bassin versant de l’étang de Thau doivent être impérativement préservées. Derrière ce projet, c’est l’avenir de notre territoire au travers du SCOT qui est en jeu. Il faut en avoir conscience.

.

 

6 -Vous avez déjà occupé des fonctions électives au sein du Conseil municipal de Poussan ?

C’est exact. Comme je vous le disais, je me suis investi dans la vie associative et municipale du village. Je suis à l’origine de la création du club de Tambourin, de l’Association des « 24 heures de Poussan » qui organise depuis 1991 le Téléthon, j’ai été président de la MJC durant 7 ans, et je suis actuellement le président d’une modeste association « Pierres et Chemins de la Moure » qui restaure les capitelles de notre belle garrigue. Quant à mes différents engagements au sein du Conseil municipal, ils ne sont jamais arrivés à leur terme, à cause de profondes divergences sur la façon de gérer les affaires de la commune, au jour le jour, sans aucune vision d’avenir. Le résultat est devant nos yeux : Poussan est en train de perdre son âme.

.

­
Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici