Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

Connexion

LA LETTRE D'INFORMATION

NOUS MENONS L'ENQUETE

th2
Nous vous en parlions dans l'article précédent , un artiste s'est autorisé à exercer son talent de graphiste sur les murs de certaines maisons de Poussan.
Nous pouvons déjà donner quelques éléments à nos fidèles lecteurs:

  • LE TAGGEUR N'AIME PAS LES CHIENS

En effet, soucieux de ne pas éveiller le voisinage dans la réalisation de son travail nocturne, l'artiste à jeté dans le jardin, par dessus le portail du 12 avenue du Maluzan, un assortiment de produits sensés neutraliser, voire empoisonner le chien des propriétaires. Heureusement, l'animal était confiné dans un espace fermé, et n'a donc pas pu profiter du repas qui lui était généreusement offert.

  • LE TAGGEUR N'HABITE PAS POUSSAN

C'est la façade d'une maison de la rue Pasteur, à proximité immédiate du local de la permanence de la liste POUSSAN AUTREMENT , qui a" fait les frais" de cette situation géographique... Confondant donc notre local avec celui d'un particulier, l'artiste a montré, par cette méprise, sa totale méconnaissance des lieux !

  • LE TAGGUEUR A DU AGIR SUR COMMANDE

N'habitant sûrement pas Poussan, il semble certain que l'artiste, a été commandité pour commettre ses larcins. Le seul fait de ne pas savoir où se situe le local de campagne de la liste POUSSAN AUTREMENT, ouvert depuis plusieurs semaines, connu de toute la population , incite donc à penser qu'il n'a pas agi de sa propre initiative.
th

  • LE TAGGEUR N'ECOUTE PAS CE QU'ON LUI DIT

Seulement intéressé par l'appât du gain et ne percevant aucun intérêt précis dans cette opération, l'artiste n'a pas été attentif durant l'énoncé des consignes précises qui lui ont été données.

  • LE TAGGEUR A PREMEDITÉ SON COUP

Etranger à Poussan, comment l'artiste pouvait-il savoir que les propriétaires de la maison située 12 avenue du Maluzan, était gardée par un chien tout dévoué à ses patrons ? Puisqu'il avait prévu un repas "spécial" pour animal, c'est bien la preuve qu'on l'avait prévenu qu'il fallait prendre certaines précautions....

  • LE TAGGEUR EST PRÈS DE SES SOUS

Les bombes aérosols de couleur bleue et orange sont les mêmes que celles utilisées dans les chantiers de travaux. L'artiste utilise donc de manière détournée, un outil de son travail, ce qui nous fait dire que les dépenses engagées pour la réalisation de ses œuvres ne sont pas imputables sur son budget personnel, mais sur le budget global de fonctionnement de l'entreprise qui l'emploie. Méthode courante, utilisée par ceux qui pensent apparemment , n'avoir plus rien à craindre.

AIDEZ-NOUS A FAIRE PROGRESSER L'ENQUETE.

 

­
Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici