Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

Connexion

Articles en relation

LA LETTRE D'INFORMATION

Fidèles à nos engagements pris lors de la campagne électorale des municipales de mars 2014, après avoir tenté de convaincre les élus de la majorité, de la nécessité de demander l'abrogation de l'arrêté préfectoral instituant une Zone d'Aménagement Différée (ZAD) aux "Condamines" et à "la Plaine" (hinterland du port de Sète), nous avons adressé un courrier au Préfet de l'Hérault. Nous vous invitons à lire le texte qui montre notre volonté de voir évoluer vers de nouvelles perspectives de valorisation économique à définir , le projet initié par la Région Languedoc-Roussillon sur notre territoire communal

Les élu(e)s d'opposition
liste POUSSAN AUTREMENT
Commune de POUSSAN


le 01 décembre 2014


à


Monsieur le Préfet de l'Hérault
Hôtel de la Préfecture
Place des Martyrs de la Résistance
34062 MONTPELLIER CEDEX 2

 

Objet: Demande d'abrogation d'un arrêté de ZAD sur la commune de Poussan

 

Monsieur le Préfet,


Par la présente, nous demandons l'abrogation de l'arrêté préfectoral n° 2010.01.3023 du 11 octobre 2010 qui crée sur notre commune une Zone d'aménagement Différé (ZAD) ayant pour base une étude commandée par la Région Languedoc-Roussillon, intitulée: " Opportunités d'aménagement pour le rayonnement durable du port de Sète et de son hinterland".

 
D'une superficie de 104 hectares aux lieux dits "les Condamines" et "la Plaine", cette ZAD, prévue pour un accueil des activités de transport et de logistique du port de Sète a été retirée du document final du SCOT du SMBT (délibération du 10/12/2013 confirmée le 4/02/2014) suite à mouvement de contestation de la population qui a pointé du doigt, la surévaluation du trafic à venir du port de Sète, l'étendue trop importante de la zone impactée, les risques de pollution à proximité immédiate du cours d'eau de la Vène et de la source d'Issanka, l'artificialisation excessive de terres cultivables, l'augmentation du trafic poids-lourd, la promesse de création d'emplois irréaliste...etc.

 
Soulignons au passage, la pertinence de cette action citoyenne qui aura eu le mérite de susciter un débat, accepté par les élus du SMBT, gage d'un fonctionnement démocratique au sein de nos institutions locales.

 
Ainsi, s'il a été démontré et admis que ce projet d'hinterland n'était pas réaliste, il faut désormais que l'arrêté préfectoral qui permet (encore) de l'établir, soit abrogé (ou non renouvelé en 2016) afin de pouvoir envisager une nouvelle base de réflexion partagée sur d'éventuels projets à venir. Conscients des enjeux géo-économiques et du potentiel de développement que notre commune peut offrir à l'ensemble du territoire du bassin de Thau, les représentants de la population que nous sommes, voulons être considérés comme des partenaires responsables.

 
L'objet initial de la ZAD ayant disparu, l'arrêté préfectoral n° 2010.01.3023 du 11 octobre 2010 n'a plus lieu d'être. De nouveaux projets, clairement identifiés, créateurs d'emplois doivent être une réponse adaptée à l'augmentation démographique inéluctable, car programmée, de notre ville.

 
Nous vous demandons, Monsieur le Préfet, d'agir en conséquence et de nous tenir informés de la suite que vous donnerez à notre demande.

 
Recevez, Monsieur le Préfet, l'assurance de notre considération distinguée.
Pour les élu(e)s d'opposition (liste Poussan Autrement)
Pierre Cazenove

 

Copie à:
Monsieur le Maire de Poussan
Monsieur le Président de la Communauté de Commune du Nord du Bassin de Thau
Monsieur le Président du Syndicat Mixte du Bassin de Thau
Monsieur le Président de la Région Languedoc-Roussillon


Article annexe

 DEMANDE D'ABROGATION DE LA ZAD 

 


N'hésitez pas à commenter cet article en vous connectant !

­
Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici