Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

Connexion

LA LETTRE D'INFORMATION

        " Deux poids, deux mesures"

      

Madame, Monsieur,

                                  Les bases de la démocratie par la citoyenneté participative reposent sur la transparence, le respect des personnes, des biens des principes et des lois. Au Conseil municipal du 2 juin 2020 le maire sortant, la candidate à sa succession et les élu(e)s présent(e)s, ou représenté(e)s de la majorité ont tout bafoué. Il suffit d'écouter le compte-rendu audio de la séance, disponible sur le blog de la mairie, pour mesurer l'électoralisme mis en œuvre par l'agressivité verbale du Maire et le silence approbateur complice de son adjointe à la communication.

                                   Concernant l'incidence des travaux du boulevard du Riverain sur l'activité économique de certains commerces et dans l'intention louable de "donner un coup de pouce au maintien du commerce local" la Chambre de Commerce et d'industrie (CCI) a été saisie par la commune  pour instruire les demandes argumentées d'indemnisation des treize commerçants ayant déposé un dossier.

                                   Le groupe majoritaire, en commission préparatoire et en Conseil municipal, sans donner de critères justificatifs, a proposé et décidé des sommes arbitraires parfois fantaisistes manifestement sélectives et électoralistes que les élu(e)s du groupe Poussan Autrement n'ont pas voulu valider.

                                   Mais plus spectaculaire et révélateur du détournement de l'argent public, les mêmes ont décidé d'attribuer une surprime de 1500€  (liée à la crise sanitaire Covid-19 et son impact sur l'activité économique) à six des treize commerces concernés par les travaux du Riverain. Chacun appréciera les choix qui ont été faits et les personnes bénéficiaires devraient pouvoir se reconnaître (les autres aussi d'ailleurs).  Cependant lors du Conseil municipal, un financier de Sète Agglopôle Méditerranée (SAM) a fait une déclaration solennelle pour expliquer que ce type de versement par la commune était interdit car cela relevait de la seule compétence de la Région (ou de la SAM par conventionnement). On attend avec curiosité de voir comment le Maire et sa majorité réussiront à tenir les promesses de l'attribution de la prime Covid-19  débattue en commission et en Conseil municipal.

                                  Cette tentative (étouffée) d'attribution de la prime Covid-19 illustre un budget supplémentaire insincère donc illégal que partage et assume Madame Sanchez.

 Ce pourrait n'être que la partie visible de l'iceberg.                                                                                                                                     

             Affaire à suivre.

Pierre Cazenove – Nathalie Chauvet - Fabrice Clastre  -

Jacques Llorca - Danielle Nespoulous  - Delphine Rexovice  

­
Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici