Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

 

opt Observatoire
du Pays de Thau
56, Chemin Haut
34540 Balaruc le Vieux
Tél. : 06.11.36.32.04
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Balaruc le 5 Février 2014


L'Observatoire du Pays de Thau fait le point à propos de la reprise des études concernant la LGV Montpellier - Perpignan.


Suite à la décision ministérielle du 15 Décembre 2013, concernant la ligne nouvelle Montpellier/Perpignan,

l'Observatoire du Pays de Thau souhaite faire part de ses remarques, notamment en ce qui concerne les séquences 4 et 5 qui touchent particulièrement le Bassin de Thau.

En effet, lors des réunions d'information organisées par RFF, le volet environnemental de ce territoire a été très rarement abordé, alors même que cette ligne doit passer à proximité de l'Etang de Thau (moins de 1 000 mètres) avec un tracé prévu au niveau de la Crique de l'Angle. Cette partie de l'étang très fragile, se distingue par un écosystème spécifique et protecteur, qui favorise sous la forme d'une nursery la reproduction de nombreuses espèces animales et végétales.
D'autre part, la force de ce territoire tient également aux activités et au savoir-faire ancestral que les conchyliculteurs, pêcheurs et professionnels du thermalisme notamment, s'efforcent de promouvoir.

Ainsi, les tracés retenus vont incontestablement porter atteinte à notre environnement et notre économie,sans compter le risque de pollution chimique qui existerait quelles que soient les précautions prises; un accident ferroviaire tel que celui qui s'est produit récemment en Belgique marquerait la fin de l'Etang de Thau.
Pensons enfin aux citoyens du territoire de Thau, qui subiront les conséquences de cette ligne nouvelle, non seulement par une remise en cause de leur cadre de vie, mais aussi en terme de commodités : aucune gare n'est prévue sur ce territoire, ce qui va pénaliser le citoyen et un peu plus notre économie.

Lors des réunions publiques d'information organisées par l'OPT, nous avons d'une part réalisé l'importance du public intéressé et d'autre part constaté que l'immense majorité des personnes présentes, non seulement découvrait les éléments de ce projet les concernant, mais aussi que leur ressenti témoignait d' d'une profonde injustice devant les conclusions du comité de pilotage du 8 Octobre 2012.

Celui-ci proposant une gare à Béziers Est, une autre à Narbonne et...rien sur le territoire de Thau, le citoyen de Thau ne comprend pas pourquoi il pâtirait de toutes les nuisances sans en retirer le moindre avantage (1h20 de transport en bus, TER, tramway pour un balarucois afin de rejoindre la nouvelle gare TGV de Montpellier ). Une gare sur le territoire de Thau, avec un nombre limité d'arrêts, car nous comprenons bien qu'un TGV n'est pas un omnibus, se justifie aussi par la proximité du port de Sète et afin de préserver et renforcer l'économie locale.

Si l'éventualité d'un territoire de Thau enclavé est actée par un consensus d'élus, comme cela nous est présenté par le ministre des transports et par RFF, il convient de prendre en compte que la population du Bassin de Thau n'a pas été suffisamment informée des conséquences de cette ligne nouvelle et que contrairement aux affirmations : le consensus n'existe pas.

Association loi 1901
Identification R.N.A. : W343012830

(Ligne Grande Vitesse)LGV_viaduc.jpg" alt=" LGV viaduc" width="695" height="410" style="margin: 0px; float: left;" />

Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici