Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

Pour le renouvellement de l'arrêté préfectoral de la zone d'aménagement différée créée sur Les Condamines - La Plaine, sur Poussan, la Région Occitanie a élaboré un rapport de présentation qui a servi de base à la décision des élus poussanais sur l'accord ou pas de ce renouvellement.

Les élus de Poussan Autrement, lors du conseil municipal du 27/10/2016, ont sollicité du Maire le report de cet acte de 4 jours, le temps de permettre à chaque élu municipal de prendre effectivement connaissance du dossier présenté "en catastrophe" et surtout d'obtenir de la Région une rencontre éclairante avec un vice président ou un élu régional en charge des aménagements proposés.

L'objectif de cette rencontre était de mettre en conformité et cohérence le vote sollicité du conseil municipal avec le vote, à l'unanimité du conseil municipal, souhaitant :

- un développement de la Plaine, non seulement comme arrière port de Sète, mais comme un site d'industries liées à l'intelligence artificielle..., avec la création d'un lycée expérimental lié à ces industries et aux ressources propres du Bassin de Thau (eau, tourisme)

- l'engagement précis d'un réel aménagement environnemental de la zone des Condamines

- la réalisation, réaménagement du réseau routier, à l'entrée sud de Poussan.

Passant outre à ces restrictions et à la volonté des élus de Poussan Autrement d'enrichir ce rapport au préalable, le Maire, se réfugiant dans l'argument fallacieux que le "PLU nous garantissait la maîtrise de notre territoire", mettant le renouvellement de l    a ZAD au vote, les élus de Poussan Autrement n'on pas participé à ce vote, qui a été approuvé à l'unanimité des élus de la majorité.

Poussan Autrement, dans son rôle de réflexion, de débat, d'analyse, d'information objective, vous propose la synthèse de ce rapport.

Le port de Sète au coeur des flux d'échanges et de l'économie locale

Avec une position géographique sur l'axe Nord - Sud et Espagne -Italie, le port de Sète offre un espace d'accueil attractif et des accès à des bassins de consommation et de production transcontinentaux.

D'un point de vue maritime, il se situe sur la principale route commerciale Est - Ouest.

Une réponse adaptée dans un contexte international de plus en plus exigeant

Aujourd'hui 90% du trafic maritime de marchandises est conteneurisé.

La Région a délibéré sur sa stratégie régionale des ports et de l'intermodalité marchandises pour répondre aux exigences de flexibilité des principaux chargeurs.

Impact socio économique du port de Sète

Le port est créateur d'emplois (directs et indirects) : 1000 emplois directs sont générés (1/4 public, 3/4 privé), mais aussi de richesses, avec la présence de 160 entreprises liées au transport et à la logistique industrialo-portuaire.

Entre 2008 et 2014, 200 millions d'euros ont été investis.

Le port de Sète, un port polyvalent

Deuxième port français de Méditerranée, il a de nombreux atouts : fort tirant d'eau (-14,50 m), accessibilité 24h/24, nouveaux quais et terre-pleins, connexion avec bassin fluvial Rhône Saône, proximité de l'A9 et connexion avec l'A75...

Le port a ainsi la possibilité de traiter tous types de trafic et permet une offre multimodale (autoroute, canal du Rhône à Sète, SNCF, maritime).

Ces atouts assurent au port de Sète de se positionner sur les lignes internationales autour d'un pôle conteneurs.

Les zones d'activité autour du port de Sète

Le territoire du bassin de Thau est contraint, avec un foncier disponible pour établir de nouvelles zones d'activité économique de plus en plus restreint et des potentialités limitées du fait de la sensibilité aux milieux.

Cette pénurie de foncier disponible pénalise le développement du trafic portuaire.

Les critères de sélection sont les suivants :

+ superficie, d'environ 40 ha d'un seul tenant, constitue un minimum pour créer une zone logistique,

+ distance de brouettage : distance entre zone d'embarquement / débarquement et zone logistique doit être la plus réduite possible

+ infrastructures : proximité du réseau ferré, autoroutes, maritime, fluvial.

Les fonciers potentiellement étudiés pour l'implantation d'une zone logistique conteneurs sont :

* secteur situé au Nord du canal de la Peyrade : inconvénients suivants : superficie utilisable : 15 ha, accessibilité très difficile, profondeur réduite des parcelles, incompatibilité des usages actuels avec les sites industriels, nécessité de relocaliser les activités existantes

* secteur situé au Sud du canal de la Peyrade : atouts suivants : en bordure immédiate du port de Sète, parcelles avec embranchement ferroviaire aisé - inconvénients suivants : superficie utilisable : 10,2 ha, nécessité de relocaliser les activités existantes

* site de LIDL - La Foir'Fouille : atouts suivants : identifié sur le SCoT comme foncier à destination portuaire, accès autoroutes facile - inconvénients suivants : superficie utilisable : 13 ha, nécessité d'indemniser ou de relocaliser les activités existantes

* site du port même ou derrière la ZIFMAR : ces zones doivent répondre aux attentes générales du port, pas uniquement commerce, mais aussi pêche et plaisance. Toutes ces zones ne peuvent pas être consacrées au commerce.

* Poussan - zone de la Plaine :

 

  •  Atouts :

+ accessibilité performante à des infrastructures proches : distance de 8,5 kms pour relier le port par la RD 600 sans interruption, hormis les deux ronds points existants (port de Sète et La Peyrade)

+ liaison quasi directe par la RD 600 maintenant le trafic poids lourds en dehors du réseau secondaire et des secteurs urbains et dédier la RD 2 aux trafics urbain et interurbain

+ proximité immédiate avec le futur échangeur gare péage A9, RD 600 et RD 613

+ superficie disponible de 40 ha (les 52 ha des Condamines étant consacrés au programme global de maintien et de développement de l'activité agricole et de protection de l'environnement et les ZAE existantes étant trop petites).

+ site conforme à l'esprit du SCoT pour maintenir les zones à urbaniser dans la continuité urbaine existante et s'opposer au mitage et site déjà contraint par lignes électriques, autoroute A9, RD 613 et ligne LGV et site entouré de zones non constructibles isolé par rapport aux zones habitées

+ ville à forte croissance démographique (+4000 habitants à horizon 2030) et nécessité d'offrir de l'emploi à une nouvelle population et amener l'emploi au plus près du domicile, sur un secteur où le taux de chômage est élevé (14,9% sur la CCNBT, pour 14,3 sur l'Hérault et 9,8 % sur la France).

  • Contraintes :

* difficultés d'emploi sur la commune,

* contraintes environnementales, avec le risque inondation, le plan national d'action pour la pie grièche à poitrine rose, espace agricole d'intérêt écologique sur les Condamines

* SCoT avec l'appui nécessaire sur les polarités économiques existantes

Une étude du secteur de la plaine est envisagée sur le 1er semestre 2017 (imposée par le SCoT), pour aboutir à un plan de référence qui proposera une organisation des différentes vocations (résidentielles, économiques, écologiques et logistiques).

cette étude associera l'ensemble des acteurs locaux.

 

Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici