Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

Un rendez-vous surprise et surprenant

Reçu le 13 septembre 2016 à la Région, Jacques LLORCA, au titre de POUSSAN AUTREMENT, avait attiré l'attention de son interlocuteur sur 4 dossiers :

  1. le développement économique de « La Plaine » et l'aménagement des Condamines
  2. le projet de création d'un Lycée à Poussan
  3. la nécessité de renouveler ou pas la Zone d'Aménagement Différée de La Plaine et des Condamines validée en 2010 pour 6 ans
  4. l'incidence de la fusion CABT/CNBT au 1er janvier 2017 avec le risque de voir le PLU de Poussan (toujours pas officialisé, avec la nécessité de trouver un nouveau cabinet d'étude traitant) transféré à la nouvelle Agglo, la commune se voyant dessaisie de la gestion de son territoire.

 

Source de toutes les cartes :   Rapport de Présentation octobre 2016- Demande de renouvellement de l’arrêté préfectoral N°2010-01-3023 du 11 octobre 2010 relatif à la zone d’aménagement différée créée aux lieux dits les Condamines – la Plaine.

Rassurant sur l'évolution de l'aménagement de La Plaine et des Condamines, engageant à constituer un dossier sur la candidature à la création d'un Lycée, l'interlocuteur se montrait peu concerné par le devenir du PLU … et peu pressé quant au renouvellement de la ZAD.

Par contre, de façon explicite et pour que le message soit donné au Maire de Poussan, il précisait que pour la présidence de la future Agglo regroupant, à partir du 1er janvier 2017, la CCNBT et Thau Agglo, le candidat soutenu par la Région et par le Conseil Départemental, serait M.BOULDOIRE, Maire de Frontignan, accompagné de M.PIETRASANTA, ancien Conseiller Régional et Président de la CCNBT … contre le Sénateur Maire de Sète, Président de Thau Agglo, M.COMMEINHES.

Le Lycée à Poussan : un vote unanime, un consensus dynamique

Au conseil municipal du 27 septembre 2016, sur proposition de l'argumentaire technique et stratégique conçu par POUSSAN AUTREMENT et développé en séance par Jacques LLORCA, le Maire obtenait à l'unanimité la décision interactive d'un développement économique de La Plaine autour de nouvelles industries fondées sur l'intelligence artificielle et d'un projet de création d'un Lycée expérimental.

Dans la foulée, il chargeait Jacques LLORCA de mettre en place un Comité de suivi de ce dossier. Avec l'élu de POUSSAN AUTREMENT, les adjoints dédiés à la mission, Mmes BOURDEAUX et SANCHEZ, M. NATTA se sont réunis les 13 octobre et 8 novembre pour construire l'offre de formation en se rapprochant des nouveaux élus à la CCI et à la Chambre des Métiers, et étudier les implantations possibles entre La Plaine, les Condamines et Sainte-Catherine, voire le Pradès.

Le renouvellement de la  ZAD : contradiction et arrière-pensée manipulatrice de la Région

Au conseil municipal du 27 octobre 2016 initialement dédié à la CCNBT, le Maire ajoutait d'urgence en séance un vote sur le renouvellement de l'arrêté préfectoral du 11 octobre 2010 concernant la Zone d’Aménagement Différée des Condamines-La Plaine.

En fait inerte, insouciante (?) le 13 septembre 2016 … ou calculatrice (?) la Région a, dans l'extrême urgence, mis le Maire devant l'obligation de faire voter ce dossier sans avoir réellement le temps de le faire sérieusement étudier par les élus municipaux !

Par précaution (?) ou réel souci de transparence (?), le 25 octobre 2016, le Maire, invitant Jacques LLORCA à le rencontrer en Mairie, lui remettait le rapport de présentation [1] dans lequel la Région argumente la nécessité de voter le renouvellement de la  ZAD.

En séance, le Maire, proposait aux membres de sa majorité de leur distribuer le dit rapport … que manifestement ils n'avaient pas lu. Ces derniers ne jugeant pas utile d’en prendre connaissance, alors le Maire sollicitait un vote immédiat et positif sans débat !!!

 

 

Documents à l'appui, démontrant imparablement que le Conseil Régional, avec le soutien du Conseil Départemental décidé à aménager le réseau routier, vise les 40 ha de La Plaine pour en faire la base logistique de containers indispensable au développement du port de Sète (en prolongement du quai H récemment inauguré), Jacques LLORCA présentait le rapport de la Région en détail qu'il qualifiait « de remarquable » mais de problématique ! Il proposait alors de ne pas voter immédiatement ce rapport et d'obtenir sous les 24 heures un rendez-vous à la Région avec le Vice-Président CODORNIOU pour lever les contradictions et négocier des compensations préalables.

En effet, pour POUSSAN AUTREMENT, le contenu alléchant de ce rapport est en contradiction avec ce que le conseil municipal a voté, à l'unanimité le 27 septembre 2016: il n'y est question ni de l'implantation d'industries nouvelles ni d'intelligence artificielle.... ni de Lycée mais seulement d'une base logistique exclusive !!!

Habilement aussi, démontrant un savoir-faire politicien, le Conseil Régional dans ce rapport, c'est-à-dire la Majorité relative PS achète l'adhésion du Groupe Nouveau Monde (écologistes-gauches extrêmes) au Conseil Régional et Initiatives Citoyennes (Front de Gauche-PC) à Poussan en dédiant 52 ha des Condamines à l'agriculture et à l'environnement (sans prendre d'engagement et sans acquérir des terrains par son Agence Foncière …) … d'où l'actuel silence des « Contre-Hinterland » …

De même se concentrant sur 40 ha sur les 105 du périmètre de la ZAD, et là aussi sans engagement, la Région laisse 13 ha … où sévit la cabanisation (responsabilité de la Mairie) et qu'il s'agira de boiser (?)

Malgré cette analyse déployée par POUSSAN AUTREMENT, refusant de différer le vote, le Maire, sans qu'aucun membre de sa Majorité s'exprime, obtient une approbation unanime … les élus de POUSSAN AUTREMENT refusant de participer au vote … à la déception du Maire !

Le pot aux roses (!) : pour la Région obtenir enfin la base logistique des containers et la Présidence de la Nouvelle Agglo

Comment expliquer l'attitude du Maire et la contradiction entre les votes du 27 septembre 2016 et du 27 octobre 2016 ?

Pour rassurer POUSSAN AUTREMENT le Maire a voulu expliquer que par le PLU, en prééminence sur la  ZAD, la Mairie resterait « maîtresse  de son territoire » et que la nouvelle Agglo ne serait pas intéressée par la récupération possible du PLU après le 1er janvier 2017 !

 

Malgré cette analyse déployée par POUSSAN AUTREMENT, refusant de différer le vote, le Maire sans qu'aucun membre de sa Majorité s'exprime obtient une approbation unanime … les élus de POUSSAN AUTREMENT refusant de participer au vote … à la déception du Maire !

Le pot aux roses (!) : pour la Région obtenir enfin la base logistique des containers et la Présidence de la Nouvelle Agglo

Comment expliquer l'attitude du Maire et la contradiction entre les votes du 27 septembre 2016 et du 27 octobre 2016 ?

Pour rassurer POUSSAN AUTREMENT le Maire a voulu expliquer que par le PLU, en prééminence sur la ZAD, la Mairie resterait « maîtresse  de son territoire » et que la nouvelle Agglo ne serait pas intéressée par la récupération possible du PLU après le 1er janvier 2017 !

En regard il faut savoir que l'étude du PLU lancée depuis 2003/2004 vient brutalement d'être arrêtée par le Cabinet Terres Neuves en septembre 2016 … et qu'un nouveau cabinet prend, en catastrophe (n'évoquons pas les retards et les surcoûts), le relais rendant improbable l'achèvement de l'étude avant le 31 décembre 2016 (!!!) restant à mettre en œuvre la mise à l'enquête publique puis le vote du nouveau PLU avec le respect des délais réglementaires... Pendant ce temps la nouvelle Agglo aura acquis la compétence PLU et la Région acquis les terrains nécessaires à la base logistique !!! De même le Conseil Départemental aura attaqué le doublement (voie express) de la RD 600 des 8,5Km entre le Port de Sète et La Plaine,  rendant aléatoire tout recours au PLU !… Le Maire seul s’obstine à argumenter que ce PLU est la garantie que « Poussan reste maître de son territoire », alors même que, du fait des nouveaux retards accumulés, le pouvoir de décision pourrait passer à l’Etat après le 1er mars 2017.(RNU)

En fait, désormais, toute démarche s'inscrit dans une opération politique dont les acteurs principaux sont des députés PS ASSAF (député de la circonscription mais aussi Président du Groupe PS au Conseil Régional), DENAJA (qui vise la Mairie de Sète et homme lige de François HOLLANDE), PIETRASANTA (qui, au titre de co-fondateur fidèle de Génération écologie et dans le cadre des alliances pour les présidentielles vient d'être récompensé par la Secrétaire d’état au Ministère de l’environnement chargée de la Biodiversité Barbara Pompili, en recevant la fonction de Président de la nouvelle « Agence Régionale de la Biodiversité » … chargée de modéliser les autres agences à créer en France !!!) et pressenti pour être Vice-Président de la nouvelle Agglo du Bassin de Thau … et Pierre BOULDOIRE, poulain de la Présidente de région, Carole DELGA et du Président du Conseil départemental, Kléber MESQUIDA, député PS, pour être le président de la nouvelle Agglo … contre le Sénateur-Maire de Sète François COMMEINHES du camp politique opposé ! L'arrière-plan des élections présidentielles n'est évidemment pas absent de la problématique !

Précisément, comme tous les maires de la CCNBT, le Maire de Poussan a été invité à signer une Charte en faveur de la candidature du Maire de Frontignan pour le développement du Bassin de Thau, ce qu’il n’a pas accepté. En revanche, bien que critiquant publiquement et ouvertement, hors CCNBT, M.PIETRASANTA, le Maire obtempère à tout à la CCNBT dont il est le Premier Vice-Président… en espérant obtenir, « autant que faire se peut » des subventions de la CCNBT, du Conseil départemental, de la Région !!!

Quant au projet de Lycée en réaction au vote de Poussan du 27 septembre 2016, la Mairie de Mèze … dont Monsieur PIETRASANTA, longtemps maire, est le 1er adjoint, a voté par deux fois, une motion pour la construction d'un Lycée par la Région … Ainsi, le Maire de Poussan est pris en tenaille !!! ceci expliquant cela … Cette chaîne de manipulations illustre pourquoi Jacques ADGE sollicitant, depuis juin 2016 un rendez-vous avec Didier CODORNIOU, le Vice-Président chargé des ports, ne l'a jamais obtenu et craintivement, dans une attitude que nous n'approuvons pas, cède momentanément à la pression.

Une conclusion pour l'action

Le rendez-vous obtenu, le 13 septembre 2016, par notre élu de POUSSAN AUTREMENT, a au moins pour mérite de mobiliser la réflexion de tous les élus de Poussan sur le devenir de La Plaine et la création d'un Lycée : il reste à donner à chacun le courage de son ambition et d'amener les Poussanais à défier, déjouer et surmonter les pressions et manipulations politiciennes.

PS : Reçu le 12 octobre 2016 à la Mairie de Sète, à l’initiative du Maire, Jacques LLORCA a obtenu la totale assurance de l'appui du Sénateur-Maire à la création d'un Lycée expérimental à Poussan ! Les « esprits malins » pourraient voir dans cette assurance un épisode localisé du combat acharné des prochaines présidentielles !!!

A POUSSAN AUTREMENT les 5 élus de convictions de droite et de gauche conjuguent leurs compétences pour promouvoir l'intérêt général … et, minoritaires, ils ont le plaisir et la fierté de voir la majorité les rejoindre et soutenir le projet de Lycée.

Il reste à la population d'exprimer son envie !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici